|

VTT - PRESENTATION

Le vélo tout terrain (VTT) ou vélo de montagne (de l’anglais mountain bike) ou encore vélo de randonnée sportive est un vélo destiné à une utilisation sur terrain accidenté, hors des routes goudronnées. Il sert pour diverses activités de loisirs individuelle et collectives ainsi que pour des pratiques sportives réglementées par l’Union cycliste internationale.

Les pratiquants peuvent être nommés « vététistes », enduristes ou « pilotes » en fonction du type de pratique.

Ce type de vélo est apparu aux États-Unis au milieu des années 1970 afin d’organiser des épreuves de descente en montagne. Des championnats du monde sont organisés depuis 1990.
La pratique du VTT implique, outre le vélo, l’utilisation d’un certain nombre d’équipements adaptés.

La plupart du temps, le cycliste porte un cuissard et un maillot sauf en descente ou en enduro, où il porte un pantalon ou un short renforcé et un maillot à manches longues.
 

DESCENTE

Né dans les montagnes californiennes, le Mountain Bike se développe sous l’impulsion d’une bande de pilotes qui, avides de sensations fortes, dévalaient les pentes avec des engins hybrides entre vélo et moto.
Loïc Bruni champion du monde de Descente !
 
La descente est le point de départ de ce sport de pleine nature,
appelé également Downhill ou DH.
C’est une épreuve individuelle contre la montre sur un profil descendant parsemé d’obstacles.
Le parcours très technique doit privilégier les paramètres vitesse/pilotage.
Le temps de course est compris entre 2 et 5 minutes pour un parcours de 1,5 à 3,5 km.
La technicité du matériel (cadre avec double suspension, freins à disque, …) nécessite un budget important. C’est pourquoi trois catégories ont été définies :
  • la catégorie Sport (cadre rigide avec suspension avant),
  • la catégorie Stock (cadre à double suspension limitée dans le débattement),
  • la catégorie Pro (aucune restriction sur le matériel).
L’équipement obligatoire du pilote comprend un casque intégral monobloc, des coudières, des gants complets, une protection dorsale et des genouillères.

Caractéristique du VTT descente

Dans les compétitions de descente, les concurrents s’élancent individuellement sur une installation balisée et réservée au VTT.
Les difficultés du parcours (sauts ou passages avec un sol instable ou glissant) et la course contre la montre sont particulièrement exigeantes.
Les VTT de descente sont dotés de suspensions à grand débattement et de
freins puissants.
Ces éléments, de même que l’équipement de protection porté et une
selle très basse, font que les descendeurs roulent très rarement en montée et sont généralement tributaires des remontées mécaniques ou d’accès véhiculés.
 

ENDURO

Organisée majoritairement dans les régions à profil montagneux.
L’enduro est une épreuve composée de spéciales (sections chronométrées) et de liaisons (sections non chronométrées) dont le classement est effectué sur la base du cumul des temps mis par le coureur à parcourir les spéciales (chronométrage individuel).
Les liaisons se font soit en VTT soit en utilisant une remontée mécanique.
Les spéciales (trois au minimum par épreuve) sont à profil descendant et ne doivent pas comporter de plus de 15 à 20% de pédalage.
L’équipement obligatoire du pilote est similaire à celui imposé en descente, à savoir casque intégral monobloc, coudières, gants complets, protection dorsale et genouillères.
 

TRIAL

La discipline est née chez des passionnés de moto trial qui n’avaient pas les moyens d’acquérir un engin motorisé pour le pratiquer.
Présentation VTT Trial
 
Le Trial consiste à franchir des zones naturelles ou artificielles faisant appel à des notions d’équilibre et de maîtrise du vélo sans avoir d’autre appui que les pneus (pénalités).
La difficulté des franchissements est liée aux différentes classes de coureurs (Elites, Experts, …). Le circuit regroupe un ensemble de 6 zones (1 tour) reliées par une interzone à parcourir 3 fois. Le classement s’établit en fonction du cumul des pénalités, le vainqueur étant celui qui totalise le moins de points.
Les épreuves sont ouvertes, à la fois, aux VTT Trial (roues de 26 pouces) et aux vélos Trial (roues de 20 pouces). »
 

cross-country olympique.

C’est la discipline d’endurance du Vélo Tout Terrain, elle se décline en de multiples volets :
  • cross-country en boucle,
  • en ligne,
  • marathon,
  • contre la montre, par étapes, etc.
La première forme (les coureurs font plusieurs fois le même circuit) est celle retenue pour les Jeux Olympiques, d’où le nom de cross-country olympique.
La durée de l’épreuve dépend de la catégorie concernée.
La variété des terrains rencontrés sur le parcours doit permettre l’expression des qualités techniques (pilotage, franchissement …) et physiques des coureurs (gestion d’un effort avec des variations de rythme).
Le changement de vélo est interdit et l’assistance extérieure n’est autorisée que dans des zones particulières appelées « zones techniques »