|

PISTE - PRESENTATION

Le cyclisme sur piste est une pratique sportive regroupant plusieurs épreuves et se déroulant sur un vélodrome.
Il se pratique toujours sur des vélos à pignons fixes, c’est-à-dire qu’à l’inverse d’un vélo à roue libre le pratiquant est obligé de pédaler en permanence jusqu’à l’arrêt complet de son vélo.

Un vélodrome est une surface aménagée d’une piste ovale, généralement de 200 mètres, 250 mètres ou 333,33 mètres, ayant deux virages relevés à environ 40° et délimitée dans sa partie basse par une bande bleue appelée communément Côte d’azur (de).

Le cyclisme sur piste a été présent à tous les Jeux olympiques depuis 1896, à l’exception de ceux de Stockholm en 1912. La première épreuve féminine est apparue en 1958 avec la poursuite et la vitesse.

Depuis 1993 et la réunification des titres professionnels et amateurs, un championnat du monde a lieu tous les ans aux environs de la fin mars et décerne désormais quinze titres répartis à neuf pour les hommes et six pour les femmes.

Le cyclisme sur piste est l’un des seuls sports à avoir été présent à presque tous les Jeux olympiques. Sa seule absence remonte aux Jeux olympiques d’été de 1912 à Stockholm, où ne figure au programme qu’une épreuve de cyclisme sur route.
La vitesse se distingue en 4 épreuves

Vitesse individuelle

presentation de la vitesse individuelle
 
La vitesse individuelle fait partie du programme olympique.
Des contre-la-montre qualificatifs sur « 200 m départ lancé » sont suivis de duels éliminatoires sur trois tours qui permettent de se sélectionner pour les phases suivantes.
Les coureurs battus ont la possibilité de se repêcher. A partir des ½ finales (4 qualifiés), les coureurs se départagent en 2 manches gagnantes.
Si nécessaire, il est procédé à une troisième manche, appelée « belle », pour désigner le vainqueur.
La tactique joue un rôle très important en vitesse et les coureurs se livrent généralement à un véritable jeu du « chat et de la souris ». Dans la partie initiale de la course, les coureurs s’observent et se cherchent et peuvent se livrer à des séances de « surplace », contraignant leur adversaire à mener la course.

Vitesse par équipes

Présentation vitesse par équipes
La Vitesse par Equipes figure au programme olympique depuis les JO de Sydney 2000.
Pour les Dames, elle apparaît pour la première fois en 2007 en Coupe du Monde et aux Championnats du Monde.
Cette spécialité se dispute par équipes de trois coureurs sur trois tours de piste (femmes : deux coureuses sur deux tours).
Deux équipes prennent le départ en deux points opposés de la piste.
Chaque coureur effectue un tour en tête avant de s’écarter. Le dernier coureur en course pour chaque équipe sprinte jusqu’à la ligne d’arrivée. Le temps de l’équipe est établi lorsque celui-ci la franchit.

Kilomètre (500 m pour les Femmes)

Présentation du kilométre
Deux athlètes courent simultanément durant les qualifications.
Les huit plus rapides disputent la finale.
Celle-ci est courue sous la forme d’un contre-la-montre individuel avec départ arrêté.
Le coureur réalisant le meilleur temps est déclaré vainqueur.

Keirin

Le Keirin fait partie du programme olympique.
Les coureurs suivent un meneur à vélomoteur sur une distance de 750 m avant de s’affronter dans un sprint de trois tours.
Le vélomoteur accélère progressivement de 30 à 50 km/h puis quitte la piste pour permettre aux coureurs de sprinter.

 

L' ENDURANCE

Poursuite individuelle

Deux coureurs partent de deux points opposés de la piste et se disputent la victoire sur une distance de 4 km (3km pour les femmes). Le vainqueur est celui qui rejoint son adversaire ou enregistre le meilleur temps.

Poursuite par équipes

La poursuite par équipes fait partie du programme olympique.
Des épreuves qualificatives sont organisées 1 équipe seule en piste. Les meilleurs temps se disputent en finales.
Lors des finales, deux équipes de quatre coureurs partent de deux points opposés de la piste et se disputent la victoire sur une distance de 4 km. L’équipe gagnante est celle qui rejoint son adversaire ou enregistre le meilleur temps.

Course aux points

Il s’agit d’une course avec départ en peloton de 25 km pour les femmes et 40 pour les hommes. Les coureurs peuvent récolter des points lors de sprints (un tous les 10 tours sur une piste de 250 m – 5-3-2-1 points sont attribués aux quatre premiers coureurs de chaque sprint) et en prenant un tour au reste du peloton (+ 20 points).
Les coureurs perdant un tour sur le peloton, se verront leur capital réduit de 20 points.
Le résultat final est déterminé en fonction du nombre de points gagnés. Les points attribués lors du dernier sprint lorsque la distance totale a été parcourue sont doublés (10, 6, 4 et 2 points).

Américaine ou Madison

Des équipes de deux coureurs prennent le départ de cette course de relais se disputant avec des sprints intermédiaires (tous les 10 tours). Pendant qu’un coureur est en course, l’autre tourne à vitesse réduite pour récupérer, avant que son coéquipier ne lui passe le relais en le propulsant de la main. Le classement est établi en fonction des points gagnés (5-3-2-1 points attribués au 4 premières équipes de chaque sprint). Comme dans la course aux points, toute équipe prenant un tour au peloton principal récolte 20 points, tandis que celles qui perdent un tour sur le peloton voient leur capital réduit de 20 points. Les points attribués lors du dernier sprint lorsque la distance totale a été parcourue sont doublés (10, 6, 4 et 2 points).

Scratch

Il s’agit d’une course individuelle avec départ groupé courue sur une distance de 15 km pour les hommes et 10 pour les femmes. Le premier tour est neutralisé.
Le vainqueur est le coureur ayant réalisé la distance totale et franchissant la ligne d’arrivée en premier.

ÉLIMINATION

Il s’agit d’une course individuelle avec départ groupé ;
La course à l’élimination est une épreuve dans laquelle le dernier coureur de chaque sprint intermédiaire est éliminé.
Il est disputé un sprint chaque deuxième tour sur les pistes de moins de 333,33
Mètres. Chaque tour qui précède le sprint sera indiqué par un son de cloche.

COURSE TEMPO

La Course Tempo a été intégrée dans le programme de l’Omnium.
Ses règles sont similaires à celles de la course aux points. Après les quatre premiers tours, des sprints intermédiaires sont disputés tous les tours.
Après l’achèvement de 4 tours, la cloche sera sonnée pour indiquer le début des tours de sprint.
Le coureur en tête à chaque sprint obtient un point. Les coureurs gagnent également 20 points lorsqu’ils prennent un tour au peloton principal, tandis que ceux qui sont rattrapés par ce dernier perdent 20 points.

COMBINE