|

TEAM POITOU JUNIOR
LA ROUTE
D'EOLE - (Dimanche 31 mars 2019)

Retour de course:

Simon Bernard :
"Je finis dans le peloton sur la course du matin après avoir été pris dans de nombreuses chutes.
L'après-midi je fais du mieux possible sur le chrono avec mon vélo de route.
Bonne expérience avec le Team Poitou"

Antonin Engeammes :
"Alors le matin je me sentais très bien et j'ai tenté de sortir plusieurs fois mais c’était une course très rapide qui n'avantageait pas les échappées finalement dans le peloton environ 70eme.
L'aprem je fais un chrono satisfaisant où je termine 49ème et 48ème au général"

Valentin tranchant :
"Course en ligne : j'appréhendais la course car ma dernière fédérale junior s'était soldée par une chute. Beaucoup de mal à me replacer j'ai donc subi les chutes et les ralentissements, une première chute au bout de 30kms m’a contraint à poser pied à terre et à faire un gros effort pour rentrer. A
u bout de 85kms, j'ai fais un soleil dans le champ après une chute dans les premières places.
J'en perds mon frein avant ainsi que mes bidons, je réussis quand même à rentrer mais c'était compliqué de tenir avec un seul frein, je me suis donc fait lâcher au bout de 100kms à l'entrée sur le circuit final.
Le contre-la-montre l'après midi fut extrêmement compliqué, pas du tout de jambes je ne connais pas encore ma place."
 

Retour de Course - LA ROUTE D'EOLE
LA SUITE

Mathéo gaillard :
"Des sensations moyennes en début de course avec un départ très rapide et gêné par de nombreuses chutes.
Du coup une dizaine de kilomètres dans la file des voitures pour rentrer, dans le dernier grimpeur, une chute coupera le peloton en deux mais tout rentrera après plusieurs kilomètres
Malgré un bon placement dans le final, une chute surviendra dans les premières positions et m'empêchera de disputer le sprint tout comme Nathan.
Un "contre la montre" correct avec une 45ème place."

Valentin Ménard :
"Les premiers kms étaient difficiles car on était derrière. Mais à force les jambes se sont réchauffées, j'ai été pris dans les chutes mais je ne suis pas tombé.
Il fallait toujours être bien placé et c'était difficile de rester à la même place car ça frottait beaucoup, j'ai lâché à 3kms.
Le chrono était difficile parce qu’on partait vent dos pour revenir vent face mais une bonne expérience pour la suite".